Le Yoga

Le yoga vient de l’Inde.
C’est une pratique psycho-corporelle, multi-millénaire et à visée spirituelle.
Sa racine étymologique sanskrite est -yuj, qui signifie atteler, unir, dans le sens de trouver l’harmonie avec soi, avec les autres, avec son environnement et plus largement avec le cosmos ; spirituellement, unir le petit soi et le grand Soi, ce qui correspond à trouver l’Absolu, l’Un, le Tout, ou encore à atteindre la Libération.
Cette racine a donné en français les mots joug, joindre, jonction.
Son enseignement s’est fait pendant très longtemps par oral, de maître à disciple. Actuellement, et surtout en Occident, où le yoga a véritablement commencé à se diffuser à partir de la moitié du 20ème siècle, on trouve davantage d’enseignants que de véritables maîtres. L’enseignement traditionnel en Inde prenait des années voire des dizaines d’années intégralement dédiées au yoga et le maître attendait que l’élève soit prêt pour l’inviter à transmettre à son tour. Aujourd’hui, à l’extrême inverse, certains TTC (Teacher Training Courses) forment des enseignants à grande vitesse en 200 heures.
Contrairement à une idée très répandue, le yoga ne se limite pas à un travail associant postures et respiration. Il ne vise pas la performance physique, mais une adéquation entre les besoins de mouvement du corps et sa sollicitation, et la non-violence y est fondamentale. Ces deux aspects – postures et respiration – forment deux des huit branches du Raja Yoga, le yoga royal de Patañjali, auquel se réfèrent aujourd’hui unanimement les différentes lignées de yoga qui proposent un travail postural.
Il faut savoir que la méditation est la 7ème branche de ce yoga, la 8ème et dernière étant à la fois une branche et le but du yoga : la Béatitude, l’union avec le Tout. Ainsi, en principe, le yoga postural est une préparation à l’assise, il met l’être en condition pour la méditation, tremplin vers l’éveil.
Le Raja Yoga lui-même représente l’une des quatre grandes voies du yoga, et elle n’est pas la plus importante en Inde. Les autres sont le Bhakti Yoga, yoga de la dévotion, le Karma Yoga, yoga de l’action désintéressée, et le Jñana Yoga, yoga de la connaissance (des Textes, mais aussi de soi-même, les deux étant considérés comme équivalents).
Le yoga transforme, il agit sur tous les plans de l’être. La vitesse et les domaines de transformation privilégiés (physique, énergétique, psychique, émotionnel ou spirituel) dépendent cependant de chacun. Respecter son rythme propre sans se comparer aux autres est une clé essentielle. Les arbres poussent moins vite que les fleurs.
Pour moi, le yoga est un guide de vie invisible présent à chaque instant. Il m’aide à prendre du recul, relativiser, être patiente avec moi et avec les autres, à retrouver le bien-être physique ou à accepter la douleur, plus généralement à accueillir les événements de la vie, à me reconnecter à la joie et l’Amour.

Cours de yoga